Délai d’attente jusqu’à 4 mois pour finaliser un projet immobilier cet été

    Souscrire un prêt immobilier est pratiquement incontournable si vous désirez acquérir un appartement ou une maison. Mais obtenir son prêt demande du temps, encore plus si vous souscrivez votre prêt en été. Le délai est toujours plus important pendant la saison estivale.

    Baisse des taux mais embouteillage de demandes

    En été, on assiste toujours à une baisse substantielle des taux immobiliers. Le crédit immobilier sur 15 ans affichait en Aout un taux de 1,08% contre 1,27% pour un crédit de 20 ans. Ce taux particulièrement bas a toutefois provoqué une forte hausse des demandes de crédit, à tel point que les banques sont saturées. Conséquence directe : le délai de traitement se rallonge. De 7 à 10 jours en période normale, le traitement des dossiers est passé à 3 semaines, jusqu’à 2 mois auprès de certains établissements. Outre l’augmentation significative des demandes, les banques doivent également faire face à un manque de personnel, le mois d’Aout étant choisi par de nombreux employés pour partir en vacances.

    Alternative : accepter un taux légèrement plus élevé

    Pour accélérer la procédure,  accepter un taux d’intérêt plus élevé peut aider. Le banquier acceptera volontiers de mettre votre dossier sur le dessus de la pile si vous êtes prêt à faire quelques concessions, une stratégie commerciale courante. Attention toutefois car qui dit taux plus élevé dit coût plus important. Avec un différentiel de 0,5%, le coût global de votre crédit pourrait bien augmenter de plusieurs milliers d’€.

    Meilleure solution : engager un courtier

    Devoir payer plusieurs milliers d’€ pour pouvoir raccourcir le délai d’attente n’est pas l’idéal. Vous pouvez tout de même tenter d’amoindrir ce délai en faisant appel à un courtier en crédit immobilier. Grâce à ses relations privilégiées avec les banques et établissements de crédit, le courtier peut suivre de plus près votre dossier. Il activera la procédure pour qu’elle soit plus rapide. Le courtier usera surtout de tout son talent pour négocier les meilleures conditions pour votre crédit immobilier. Il est vrai que son service est payant mais la plupart du temps, il se rémunère seulement en commission.

    Conseil : prévoir une condition suspensive dans le compromis de vente

    Le délai moyen d’un compromis de vente est de 2 à 3 mois. En période normale, c’est amplement suffisant pour que l’acquéreur obtienne l’aval du banquier et le déblocage des fonds. Mais afin de prévenir un délai de traitement plus long, il est préférable d’insérer dans le compromis de vente une clause suspensive qui aligne le délai du compromis à celui de l’obtention du crédit. Vous éviterez ainsi de voir une opportunité d’affaire vous passer sous le nez pour manque de temps.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *