Bailleur immobilier : investir pour un bon rendement

    Investir dans l’immobilier est une bonne idée, uniquement si le business est rentable. Pour ce faire, le rendement doit offrir une certaine marge afin de générer des profits dans un délai raisonnable pendant la mise en location du bien.
    Il existe des dépenses impératives pour pouvoir mettre son bien en location : remise en état d’un ancien bâtiment, assainissement d’un nouveau local, etc. En revanche, certains investissements sont facultatifs, voire inutiles : installations luxueuses, design personnalisé, etc., et cela peut vous faire perdre de l’argent.

    Que faut-il éviter ?

    Le rendement est le paramètre qu’il faut surveiller de près pour connaitre la valeur des profits générés par une location immobilière. Plus le prix d’achat du bien et les travaux d’aménagements entrepris sont importants, plus le rendement est réduit.
    Afin de garder un bon rendement, le premier réflexe est de trouver un bien au meilleur prix. Par exemple, l’achat d’une maison avec jardin peut très vite revenir très cher, puisque les locataires préfèrent actuellement les appartements. La maison peut, ainsi, rester inoccupée trop longtemps.
    Une période d’inoccupation prolongée affecte directement le rendement puisque dans un tel cas, le montant du loyer que l’on a espéré percevoir aura diminué. Par conséquent, les investissements auront pris plus de temps que celui prévu au départ pour être amortis.
    Quant aux travaux, investir dans trop de luxe va occasionner une perte énorme puisque les aménagements ne sont rentables qu’à près de la moitié de leur coût. C’est-à-dire que plus les travaux sont chers, plus la perte est grande, et par la même occasion, le rendement décroit.

    Le type de bien à acheter

    Comme cité ci-dessus, une maison revient chère. Outre les risques d’inoccupation, ceux de détérioration du bien à cause d’un manque d’entretien peuvent rapidement se faire remarquer. Il est alors préférable de tabler sur un appartement de taille moyenne.
    Par taille moyenne, il faut comprendre appartement deux-pièces. Un appartement de cette taille coûte évidemment moins cher qu’un appartement trois-pièces. Il coûte à peu près 30 % moins cher. Cette différence ne peut pas être atteinte si elle est traduite en loyer perçu.
    En dehors du prix d’achat, un appartement deux-pièces reste l’idéale, car il est le plus recherché par les locataires. En effet, une pièce en plus leur revient d’autant plus chère. Faire louer un trois-pièces peut alors occasionner des mois d’inoccupation de l’appartement.
    En ce qui concerne l’état du bien à acheter, investir dans un nouveau bâtiment assurerait une tranquillité sur au moins une trentaine d’années. Contrairement à cela, la période d’exploitation d’un appartement situé dans un ancien bâtiment est plus courte. À méditer.

    Les aménagements à entreprendre

    À éviter absolument : refaire la décoration en partant de ses préférences personnelles ! Bien que de toutes les manières, la décoration est à l’image du propriétaire, trop de personnalisation peut devenir un critère de rejet par un locataire, faute de similitude de goûts.
    Ainsi, il est sage d’acheter des articles neutres et du mobilier classique. Au lieu d’un parquet en chêne massif, il possible de poser du pin, à la place d’un lavabo en pierre naturelle, un autre en céramique peut faire l’affaire. Au lieu de peindre les murs en rouge, du blanc peut être parfait.
    Procéder à des installations technologiques quotidiennement utilisées est également un bon départ. En guise d’exemples, un chauffage solaire ou un dispositif d’isolation peuvent séduire bon nombre de personnes. D’autant plus que les normes écologiques abondent peu à peu dans ce sens.
    Ces installations sont rentables à long terme autant pour le bailleur que pour le locataire. De ce fait, elles peuvent s’avérer particulièrement importantes. Cela ne constitue pas encore une obligation, mais il est toujours mieux d’anticiper les évolutions et lancer une nouvelle tendance, pourquoi pas ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *